Trois (03) réseaux de présumés délinquants dans les mailles de la Police Nationale.

u755

Rentrant chez elle au soir du 17 décembre 2019, dame Bambara Charlotte était loin d’imaginer qu’elle était suivie par des individus aux sombres desseins. Après avoir tournée dans une ruelle insuffisamment éclairée, elle sera violemment accostée par des individus qui n’hésiteront pas à la poignarder avant d’emporter sa moto de marque Sirus.

Intervenu au moment où les services de Police de la région du Centre (SRPJ) étaient engagés dans des opérations spéciales de sécurisation des populations à l’occasion des fêtes de fin d’année 2019, cet incident a été immédiatement pris en charge par les fins limiers du service régional de la police judiciaire du Centre (SRPJ-Ouaga). Leurs investigations appuyées par la collaboration citoyenne de personnes de bonne foi, ont permis l’interpellation des agresseurs de dame Bambara et la récupération de sa moto entre leurs mains.

Dans la même nasse du SRPJ, sont tombés deux autres réseaux de malfaiteurs. Opérant à l’aide d’armes blanches et d’armes à feu, ces derniers avaient choisi le vol comme leur sport favori. Ces ambitions ont tourné court à la suite de leur interpellation et de la saisie de leurs butins composés en majorité d’ordinateurs portables, de motos et de stupéfiants.

Les éléments précurseurs, les binômes opérationnels, de même que les receleurs de ces trois réseaux méditent sur leur sort entre les mains de la justice depuis la matinée du 17 janvier 2020.

-Effectuer toujours les déclarations de vol pour les biens volés,
-Signaler les lieux de vente d’objets d’origine douteuse aux services de sécurité,
-Alerter les services de sécurité et le voisinage si vous remarquez une présence suspecte aux alentours de vos domiciles, commerces et lieux de travail,
tels sont les conseils pratiques donnés par le Commissaire de Police Galbané Sayibou, Chef SRPJ-Ouaga, à l’occasion d’un point de presse tenu le 17 janvier 2020 relativement à la mise aux arrêts de ces trois groupes de malfaiteurs.

En rappel, le 1010, le 16 et le 17 sont les numéros verts mis à la disposition des populations pour signaler toute situation suspecte aux services de sécurité.

 

Le service communication

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

5 + 5 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.