Société

Kaya : les autorités régionales s’interrogent sur les défis à relever au cours du 5ème RGPH.

898u

Une rencontre régionale d’échanges et d’informations sur l’organisation du cinquième Recensement Général de la Population et de l’Habitation(RGPH), s’est  tenue Kaya, le mercredi 16 octobre 2019. La cérémonie d’ouverture  est présidée par Patrice Sorgho, haut-commissaire de la province du Sanmatenga. Il avait à ces cotés, le directeur régional de l’économie et  de la Planification du centre-nord, Ousmane Belem et  Lanko Somé, membre de la mission de l’institut national de la statistique et de la démographique.

Le Burkina Faso a lancé le 23 septembre 2019, à Ouagadougou, le cinquième Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) qui se tiendra du 16 novembre au 15 décembre 2019. Après le lancement officiel, l’Institut national de la statistique et de la démographique (INSD) a initié une tournée d’information et de sensibilisation dans les différentes régions du pays. L’équipe de l’INSD s’est rendue  dans la région du centre-nord en vue de communiquer sur «le bien-fondé » de ce recensement, aux autorités politiques, administratives et religieuses, organisation de la société civile, opérateurs économiques et responsables des projets et programmes au niveau déconcentré. Les défis à relever au cours de ce recensement sont, entre autres, la sécurisation des opérations du RGPH, la mise en œuvre d’une stratégie de collecte dans les zones à défi sécuritaire, la forte implication attendue des autorités et la mobilisation à temps de l’ensemble des ressources et de la trésorerie nécessaire pour la bonne conduite des activités du 5e Recensement général de la population et de l’habitat.

La dégradation sécuritaire est la principale difficulté de ce recensement dans la région du Centre-Nord.

Certains participants ont souligné que dans la région du centre-nord, la dégradation sécuritaire est plus préoccupante et doit être prise au sérieux. Cette période n’est pas appropriée pour un recensement général de la population et de l’habitation  car il y a des gens qui ne savent pas jusqu’à présent où déposer leurs valises.

 Selon Ousmane Belém, directeur régional de l’économie et de la planification du Centre-Nord et délégué régional du cinquième RGPH, ce recensement vise à connaitre l’effectif global de la population, sa structure par sexe et par âge, et sa répartition spatiale selon les différentes unités administratives et le milieu de résidence ainsi que son évolution ; déterminer les niveaux  et tendances de la fécondité, de la mortalité et de la migration ainsi que l’accroissement naturel et global de la population. «  La situation sécuritaire de la région est la principale difficulté pour ce recensement mais comme les autorités nationales et régionales sont en train de prendre des dispositions, je pense qu’on pourra la surmonter et bien mener l’opération », ajoute M. Belem.

Pour M. Patrice Sorgho, haut-commissaire de la province du sanmatenga, représentant le gouverneur de la région du Centre-Nord, la réussite d’une opération d’une telle envergure requiert l’implication des principaux acteurs au niveau régional, notamment les services déconcentrés de l’Etat, les autorités politiques, administratives, religieuses et coutumières. Patrice Sorgho a invité aux participants à plus de d’assiduité tout au long des travaux pour qu’à l’issu de la rencontre, les résultats escomptés soient brillamment atteints.

Ce recensement qui s’effectuera du 16 octobre au 15 novembre 2019 sur toute l’étendue du territoire national, est la cinquième du genre au Burkina après ceux de 1975, 1985, 1996 et de 2006.

Issaka Sawadogo, Kaya

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

9 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
sni long

Les trois dernières publications