Société

SOS aux déplacés internes : des femmes veulent commémorer le 8 mars autrement

jgb

Le comité « célébrons le 8 mars autrement » était face à la presse le vendredi 7 février 2020 à Ouagadougou, où il a procédé au lancement officiel de la campagne de collecte de dons financiers ou matériels au profit des déplacés internes victimes des attaques terroristes.

Ils sont quelques milliers à avoir fui leurs villages à cause des attaques terroristes en laissant derrière eux tout ce qu’ils ont construit pendant des années. Ces hommes, ces femmes, ces enfants, à cause de la barbarie humaine, vivent aujourd’hui dans la précarité. Ils souffrent et ils ont besoin d’aide. Un groupe de femmes sensibles à leur détresse a décidé de leur venir en aide en impliquant l’ensemble des Burkinabè. Ces femmes veulent profiter de la commémoration de la Journée de la femme pour apaiser les cœurs de ceux que l’on appelle les déplacés internes. Réunies au sein du comité « célébrons le 8 mars autrement », elles veulent procéder à une campagne de dons financiers ou matériels au profit des déplacés internes victimes des attaques terroristes. Face à la presse ce vendredi 7 février 2020, où le comité a procédé au lancement officiel de la campagne de collecte, la présidente du comité de pilotage, Rita Sawadogo, a appelé tous les Burkinabè, particulièrement les femmes, les filles et les enfants à faire un don en signe de compassion, d’empathie et de solidarité pour les déplacés. La population burkinabè étant estimée à plus de 20 millions d’habitants, dont 11 millions de femmes, elle pense que si chacune des femmes donnait 100 francs CFA, l’on peut récolter plus d’un milliard de francs CFA. Comptant sur la bonne volonté des Burkinabè, la présidente estime que collecter un milliard lors de cette campagne est un challenge totalement à la portée de la population. Pour cela, elle indique que tout le monde doit se sentir hautement concerner, accepter faire un effort, s’engager et agir pour ces personnes en détresse. Pour donc faire parler son cœur, ces numéros : 54 25 40 40, 77 83 63 63 et 70 31 11 89 sont disponibles pour les dons.

Il s’agit là d’un appel citoyen qui est lancé, un profond cri de cœur qui est lancé par le comité « célébrons le 8 mars autrement ».

Thierry KABORE

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

1 + 3 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications