Sport

Le Ballon d’or 2019 à l’heure de l’intox

NHFG

Les jours qui apportent invariablement leur lot de révélations sur le futur lauréat du Ballon d’or 2019 de France football, qui sera connu le 2 décembre prochain à Paris (France).

 

Après des informations parues dans la presse africaine le week-end dernier et faisant état de la désignation de la star sénégalaise Sadio Mané comme Ballon d’or 2019, c’est au tour du quotidien catalan Mundo Deportivo de sortir un article ce mardi.

 

 

Dans cet article, le journal annonce que l’Argentin Lionel Messi, capitaine du FC Barcelone, va recevoir son sixième Ballon d’or au soir du 2 décembre, au théâtre du Chatelet à Paris (France).

 

 

D’ailleurs, le journal soutient que le leader technique des Lions n’apparaitrait même pas dans le trio de tête du Ballon d’or 2019.

 

Cette annonce du journal arrive un jour après l’interview du coach allemand des vainqueurs de la Ligue des champions 2019.

 

 

Jürgen Klopp, l’entraîneur de Liverpool (élite anglaise), a soulevé le courroux des supporters du leader technique des Lions en mettant devant ce dernier, Lionel Messi et le défenseur néerlandais des Reds, Virgil Van Djik.

 

 

Comme pour le journal catalan, le site spécialisé ayant annoncé la désignation de Sadio Mané, s’est voulu plus précis en évoquant la présence à Liverpool d’une équipe de France football.

 

 

Selon la publication en ligne, France football aurait déplacé une équipe de reporters pour l’interview du futur lauréat et des prises de vue pour illustrer les articles qu’il devrait consacrer au supposé lauréat.

 

 

L’hebdomadaire spécialisé procède de la même manière pour chaque lauréat, puisque ce dernier fait la "une" d’un numéro spécial évoquant son couronnement.

 

 

Quelques jours plus tôt, la presse italienne était aussi allée de ses révélations en écrivant que l’attaquant portugais, Cristiano Ronaldo, qui joue dans le championnat transalpin depuis la saison dernière, devrait gagner le Ballon d’or 2019.

 

 

En définitive, chacun y va de son commentaire et de ses révélations au sujet de ce Ballon d’or 2019, dont le moins que l’on puisse dire est qu’il est âprement disputé.

 

 

Les deux vedettes, Messi et Ronaldo, n’ayant pas écrasé la concurrence comme en 2018, les paris sont ouverts jusqu’au 2 décembre, date de l’officialisation du Ballon d’or 2019.

 

 

En attendant, comme le Croate Luca Modric, Sadio Mané, en raison de sa saison exceptionnelle, et son coéquipier Virgil Van Djik peuvent encore y croire, tout comme les supporters et les décideurs de la Premier League.

 

 

Parce qu’en définitive, l’un des grands arguments de vente des droits de retransmission des principales ligues européennes, se mesure à l’aune des têtes couronnées évoluant sur ses pelouses.

 

 

La Liga espagnole a longtemps surfé là-dessus quand Ronaldo au Real Madrid et Messi au FC Barcelone se tiraient la bourre.

 

Et à c’est ce niveau qu’il faut comprendre les sorties au scalpel du président de la Liga espagnole, Javier Tebas, contre le Paris-Saint-Germain, quand ce dernier avait arraché le Brésilien Neymar au FC Barcelone, en 2017.  

APS

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

15 + 4 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
sni long

Les trois dernières publications