ZoodoIntimité

Les médecins recommandent de ne pas se raser les poils pubiens

Submitted by Redaction on Tue, 04/09/2019 - 06:26
poiy

Cette rubrique est fortement recommandée aux couples majeurs, pour leurs épanouissements . Retrouvez-nous, tous les mardis !

Faussement associé à une meilleure hygiène, le rasage des parties intimes est devenu une habitude régulière chez beaucoup de femmes. En effet, le conditionnement subi par le sexe féminin ajouté à la réticence des hommes vis-à-vis des poils font qu’il est devenu difficile pour une femme de laisser pousser ses poils pubiens. Mais si on vous disait que se raser pourrait augmenter vos chances d’attraper des bactéries ? Le magazine féminin Marie Claire nous informe sur le sujet.

Au vu d’une culture de plus en plus intolérante aux poils, il semblerait que les femmes aient un recours croissant au rasoir pour épiler leurs parties intimes. Dans un souci d’hygiène ou d’apparence vis-à-vis de leur partenaire, ces dernières prennent le risque d’irriter leur peau et d’attirer de nombreux problèmes.

Une tendance qu’il faut revoir

Lauren Valenti, auteur de l’article, souligne l’importance de comprendre le rôle occupé par les poils pubiens. En effet, ceux-ci protègent les parties intimes en bloquant l’accès aux bactéries pathogènes et tout autre élément externe qui pourrait avoir un impact néfaste. Par ailleurs, elle cite les propos du Dr Emily Gibson, membre de la plateforme KevinMD, qui nous éclaire sur les conséquences de cette tendance.

Selon ce médecin, le rasage des poils pubiens mènerait à l’inflammation des follicules pileux, ce qui plonge éventuellement la personne dans un cercle vicieux. En effet, garder une peau lisse et douce requiert des séances de rasage régulières. Seul problème : plus on se rase, plus la peau s’irrite. Par conséquent, toute forme de blessure, même minime, qui se produirait pendant ce processus pourrait se transformer en vrai problème au niveau des parties intimes. Comme l’explique le Dr Gibson, le rasage engendre des blessures ouvertes de taille microscopique. Dans un environnement aussi moite et humide que celui des organes reproductifs, la prolifération des bactéries s’en donne à cœur joie pouvant ainsi causer des éruptions cutanées terribles.

Dans un article relayé par le New York Times, plusieurs médecins recommandent de ne pas se raser les poils pubiens, cela pourrait engendrer de nombreux problèmes de santé

Se raser pourrait-il mener à des MST ?

Le rasage des poils pubiens amène d’autres inquiétudes qui touchent cette fois aux maladies sexuellement transmissibles (MST). Dans le cadre d’une étude publiée par The University of California San Francisco (UCSF), un sondage mené auprès de 7580 personnes (hommes et femmes confondus) aurait observé qu’il existerait un lien entre le rasage et les MST. Selon les chercheurs, les participants se rasant le plus et ayant le plus de relations sexuelles seraient 4 fois plus susceptibles d’attraper des infections, notamment dans les cas d’herpès et de papillomavirus humain (HPV).

Menée par le Dr Benjamin Breyer, cette étude présente néanmoins certaines limites. Comme il l’explique lui-même à l’agence Reuters, certains comportements sociaux n’ont pas été pris en compte et pourrait donc révéler des conclusions différentes quant à la causalité de cette tendance sur les maladies sexuellement transmissibles.

Pourquoi est-il préférable de garder quelques poils ?

Créé par trois jeunes diplômées de l’université d’Harvard, le magazine Hercampus s’intéresse à cette tendance et demande conseil à Dr Lauren F. Streicher, auteur et professeur agrégée de clinique d’obstétrique et de gynécologie à la Feinberg School of Medecine. Selon l’experte, il existe plusieurs raisons pour lesquelles le rasage des poils pubiens devrait être longuement réfléchi. Voici ce qu’elle recommande :

La décision de raser les poils pubiens est une décision personnelle

Comme pour toute décision, ne suivez pas une tendance sans avoir vos propres raisons. Selon plusieurs témoignages, de nombreuses femmes auraient renoncé au rasage complet en raison des répercussions négatives sur leur peau.

Se raser pourrait entraîner des troubles de santé

Irritations, inflammations, risques de MST, les raisons sont nombreuses pour y réfléchir à deux fois avant d’envisager un rasage complet des poils pubiens.

Garder ses poils peut se révéler très agréable lors de relations sexuelles

Au-delà de leur capacité à bloquer l’accès aux bactéries, les poils des parties intimes peuvent s’avérer plaisants lors de relations sexuelles. Ces derniers procureraient de la chaleur au vagin, ce qui permettrait à l’homme de maintenir son érection plus longtemps!

Il existe des alternatives plus saines

Si les poils sont rédhibitoires pour vous ou pour votre partenaire, sachez qu’il existe des moyens moins agressifs de vous en débarrasser. Bien que la peau des zones intimes soit extrêmement délicate, l’épilation à la cire serait une alternative plus saine au rasage et vous éviterait donc les irritations dues à l’utilisation du rasoir.

Dr Somé/Afrique Femme, tous les mardis !

Add new comment

This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.

9 + 7 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

sni long

Les trois dernières publications