Visite à la communauté islamique Tidjania: Issaka Sourwema prône des ententes fructueuses entre la société burkinabè et les composantes religieuses et traditionnelles

Soumis par Redaction le mar 06/12/2022 - 18:18
eruj

Le ministre des Affaires religieuses et coutumières, Issaka Sourwema a échangé le jeudi 7 avril 2022 à Ouagadougou avec la communauté islamique de la Tidjania du Burkina Faso. Cette visite de courtoisie a porté sur une prise de contact et la contribution de cette communauté en vue de la préservation de la paix et du vivre ensemble au Burkina Faso.

Après le siège de la Communauté islamique de la Tidjania, c’est dans l’enceinte de la grande mosquée de cette confrérie musulmane sise au quartier Kamsonghin que le ministre accompagné du Directeur général des libertés publiques et des affaires politiques (DGLPAP), Bruce Emmanuel Sawadogo, a échangé avec les fidèles musulmans.

Issaka Sourwema a expliqué que si un ministère en charge des affaires religieuses et coutumières a été créé, lui-même se considère plutôt comme un missionnaire chargé d’être en relation avec les entités religieuses, de manière à ce qu’on sache que le gouvernement est conscient de la contribution des uns et des autres au renforcement de la cohésion sociale au Burkina Faso.

C’est pourquoi, il a estimé que « Se déplacer pour venir connaître les réalités, écouter, aussi et surtout bénéficier des bénédictions parce que l’être humain ne vit pas que de pain et d’eau. Il vit aussi de foi, l’espoir et l’espérance » en ce mois de Ramadan justifie sa venue.

« Cette visite de courtoisie, tout comme celles que j'ai déjà effectuées au sein d'autres entités, vise à faire en sorte que la mission qui nous a été donnée, travaille à ce qu’il y ait des interactions positives, des ententes fructueuses entre les différentes composantes de la société burkinabè en général et les composantes religieuses et traditionnelles en particulier », a-t-il expliqué.

Des préoccupations soulevées sur la mauvaise utilisation des réseaux sociaux au Burkina Faso, le ministre Sourwema a expliqué que des réponses sont en examen pas pour censurer mais plutôt contribuer à ce que les utilisateurs connaissant leurs droits et devoirs et évitent de tenir des propos, des comportements qui mettent à mal le bien vivre-ensemble et la morale. Le serviteur de l’Etat a dit toute sa disponibilité à être l’écoute de la confrérie Tidjania du Burkina Faso à l'endroit de laquelle il a formulé des vœux de bon mois de Ramadan.

Le guide spirituel de la communauté islamique de la Tidjania, Cheikh Sidi Mohamed Maiga II, a exprimé sa profonde gratitude au ministre et à sa délégation. Il a souligné que leur message livré signifie dans sa globalité la paix prônée également par l’Islam. Il a ainsi invité la communauté à conjuguer les efforts pour propager la paix. Le Cheikh Sidi Mohamed Maiga II n’a pas manqué de féliciter le ministre Issaka Sourwema pour sa nomination et lui a témoigné le soutien et l'accompagnement de l’ensemble de la Tidjania du Burkina Faso dans la conduite de sa mission.

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

5 + 6 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications