Devant le tribunal

Devant le Tribunal : " je devais rencontrer un marabout pour ma réintégration au sein de l'armée "

ko

Deux prévenus  étaient  à la barre devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou le mardi 02 juin 2020 pour répondre de faits d'actes de grand banditisme. Il s'agit des sieurs Illy J. et S. Romaric. 

 

Ce sont deux personnes qui habitent à Yagma. Ils se retrouvent ensuite au quartier Nagrin de Ouagadougou, dans une réserve, cela à une heure assez tardive, le 12 mai 2020. Illy, lui, est un ex militaire figurant parmi les radiés. Pendant donc qu'ils sont postés dans leur véhicule, au niveau de la réserve administrative en question, ils sont repérés par la Brigade anti criminelle (BAC). Ils sont ensuite interpellés, puis après fouille du véhicule, la BAC découvre des couteaux de combat et de cuisine, des munitions ainsi qu'une cagoule. 

Les deux sont questionnés plus tard au sein du Service régional de police judiciaire (SRPJ) pour connaître la raison de leur présence en ces lieux qui sont fréquentés seulement par les imprudents, car très exposés aux actes de grand banditisme. Ils sont ensuite déférés au parquet. 

 

Dans les débats, les deux racontent qu'ils s'y sont stationnés parce qu'ils devaient aller voir un marabout que le prévenu Illy devait rencontrer. Cela parce qu'il a beaucoup de problèmes, dont, entre autres, sa réintégration au sein de l'armée qui était en cours et qui n'a pas abouti, et de plus, ses ennuis quotidiens. 

Les prévenus soutiennent que lors de l'enquête préliminaire, ils ont été molestés, sinon torturés par les agents enquêteurs. Si bien qu'ils ont passé à des déclarations qui ne concordent pas parce qu'ils tenaient à leur vie. 

L'avocat de la défense, Me Sylvain Tiemtarboum, est venu en rescousse à ses clients pour expliquer qu'en fait, ceux-ci n'ont posé aucun acte tendant à les accuser pour quoi que ce soit. Car Illy a expliqué qu'il a acheté un pack qui contenait une cagoule et l'a gardée dans son véhicule. Outre, les couteaux trouvés dans son véhicule sont pour ses besoins personnels, et il est d'usage pour tous d'avoir un certain matériel en cas de secours. 

Il estime aussi que les deux n'ont pas essayé de braquer qui que ce soit mais étaient seulement garés au sein de la réserve, à Nagrin. Il demande ainsi la relaxe de ses clients pour infraction non constituée, d'autant plus qu'il n'ont rien tenté. C'est ce qui a été prononcé par le tribunal, pendant que le procureur requerrait la peine de prison de  12 ans et 5 millions FCFA fermes contre Illy et 11 ans et une amende de 2 millions fermes contre Romaric. 

Image illustrative

Flora TAPSOBA

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

19 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications