Devant le tribunal

Devant le Tribunal : « Quand j’ai fait la dernière transaction, c’est comme si on avait ôté quelque chose de mon visage. J’ai entendu une voix crier ...» (Dame Ilboudo)

Soumis par Redaction le lun 18/01/2021 - 13:07
l;p

Gervais, de nationalité camerounaise comparaissait devant le TGI de Ouagadougou le 15 janvier 2021 pour escroquerie avec usage d’une fausse identité. Il est reproché à ce dernier, déjà condamné à deux reprises, d’avoir escroqué de concert avec d’autres personnes non encore identifiées, la somme de plus de 11 millions à dame Ilboudo.

Madame Ilboudo à la barre, retrace l’affaire en ces termes: Elle a été appelée le 30 juillet 2020 par une personne disant être un employé de l’hôtel Laïco et l’informant d’un besoin de fourniture de l’hôtel en épices bio. L’inconnu au téléphone a dit se nommer Adama et expliquer à Dame Ilboudo que l’hôtel avait un fournisseur du nom de madame Ouédraogo qui est présentement malade et en soins aux Etats-Unis. Raison pour laquelle, il était en quête de nouveau fournisseur. « Il m’a ensuite donné le contact d’un El Hadj Issa résidant à Koudougou. Cette personne étant celle auprès de qui madame Ouédraogo payait les épices de bonne qualité pour fournir l’hôtel. Il a ajouté que cela m’aiderait à décrocher le contrat qui pouvait s’élever à 300 millions si je prenais les épices avec le fournisseur de madame Ouédraogo », narre toujours madame Ilboudo devant le Tribunal. Après l’appel d’Adama, c’est un prétendu directeur d’approvisionnement de l’hôtel qui a contacté madame Ilboudo pour lui donner rendez-vous à 11hr afin de voir les échantillons des épices.

 Convaincue par cet appel, dame Ilboudo décide de lancer la commande auprès de El Hadj Issa, un devis de 4 200 000 lui est annoncé. Voulant être rapidement en possession de la marchandise pour honorer son rendez-vous, elle envoie l’argent par orange money. Mais avant même d’avoir reçu la marchandise, elle reçoit à nouveau un appel d’un supposé occidental. « Il a dit qu’il était le coordonnateur de l’hôtel et qu’ils ont validé mon contrat pour commander les épices. La livraison devant être faite en France, et que pour cela, je devais utiliser un emballage spécial à ultra-violet », soutient-elle. Dame Ilboudo augmente de ce fait la commande déjà lancée auprès de El Hadj Issa et paye par des transactions orange money. Malheureusement, elle ne sera toujours pas au bout de ses peines car contactée à nouveau qu’il faudrait plutôt des emballages Uk37A. Des emballages qui coûtent plus cher et dont elle déboursera encore d’importantes sommes en envoyant l’argent par diverses boutiques orange money. « Quand j’ai fait la dernière transaction orange money, c’est comme si on avait ôté quelque chose de mon visage. J’ai entendu une voix crier derrière moi arnaque ! Mais quand je me suis retournée, il n’y avait personne », conclut madame Ilboudo.

A l’issue de ses déclarations, le procureur de demander à Dame Ilboudo, « donc vous n’avez eu en contact à aucun moment les épices entre les mains ? Et vous avez fait toutes ces transactions sans avoir rencontré aucun de vos interlocuteurs ? ». Oui, répond dame Ilboudo, elle n’est jamais entrée en possession des épices ni vu physiquement aucun de ceux qui l’ont contacté au téléphone.

Le prévenu quant à lui, se dit totalement étranger à cette affaire. C’est vrai qu’il a déjà été condamné pour escroquerie via orange money mais depuis lors, il a une femme et un enfant et s’est définitivement rangé. A sa suite, un témoin cité à comparaître relève que c’est grâce à son concours que Gervais a été appréhendé. Gérant d’une boutique orange money, la police a fait appel à sa collaboration. Ainsi, il aurait dit-il identifié Gervais comme possible suspect. Mais coup de maître, Gervais affirme connaître auparavant Issa, ils auraient collaboré dans le cadre de ses infractions passées et pour lesquelles il a été condamné. Tandis qu’Issa, lui soutient l’inverse, il ne connaissait pas Gervais avant toute cette affaire. 

Le procureur pour ses réquisitions a estimé que les éléments en leur possession ne permettent pas d’asseoir un jugement et requis que le dossier soit renvoyé à l’instruction pour investigation afin de pouvoir mettre en lumière des éléments complémentaires.

Une réquisition suivie par le Tribunal qui a déclaré le renvoi du dossier à l’instruction.

 

Florentin T

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

1 + 10 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications