La victime Béogo Rasmané raconte son calvaire

Soumis par Redaction le mer 21/09/2022 - 23:17
àçuh

À la suite des témoins, ce sont les victimes qui sont appelées à la barre dans le dossier Dabo Boukary, le mercredi 21 septembre 2022. La première a raconté ce qu'il a vécu est Rasmané Béogo. De ce qu'on retient de son récit, il a été arrêté le 19 mai 1990, et détenu avec Boukary Sebogo qui a été interpellé un peu plus tôt dans la journée, où il a été battu, le dos couvert de plaies, le genou avec une grande plaie. C'est lui qui pensait les plaies de ce dernier. Par la suite, ils seront transférés de la sûreté de l'Etat où ils étaient détenus, pour être conduits au Conseil de l'entente où ils seront détenus un temps, avant d'être contraints à une formation militaire.

 

Un rappel qu'il fait, c'est que le 17 mai dans la matinée, il a été interpellé par l'accusé Mamadou Bamba en compagnie du sergent chef Maïga. De ce qu'il raconte, l'accusé a dit ce jour au militaire, qu'il faisait partie de l'ANEB. Il a été ainsi interpellé et détenu quelques heures, pour être libéré dans la soirée avant d'être interpellé le 19 mai.

 

À la barre, le colonel Mamadou Bamba va rejeter l'accusation portée contre lui par la victime. Le refus du prévenu de reconnaître sa responsabilité, va faire rebondir la victime qui va lui rappeler qu'à cause de lui, il a perdu deux années d'études et qu'il ne peut jamais oublier ce qui s'est passé.

 

A . BANCE

Zoodomail.com

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

1 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications