Devant le tribunal

Pour salaires impayés, il détourne 30 tonnes de granite à son employeur

ij

 O. Noufou et T. Rodrigue sont accusés l'un de vol et l'autre de recel dans une affaire d'agrégats de granite de la société SONAF. Ils répondaient à la barre le mercredi 24 juin 2020.

 Interrogé par le tribunal sur les faits de vol d'agrégats de granite de la société SONAF qui était son employeur, O. Noufou plaide non coupable. Il s'est permis de revendre les 17 chargements de granite parce que c'est une pratique courante dans le domaine. «Après la fin des travaux,  il est d'usage que le reste des agrégats de granite soit confié au chef de chantier pour revente». Et c'est dans ce sens qu'il a jugé bon de vendre 17 chargements soit 30 tonnes de granite à un habituel client de la société en la personne de T. Rodrigue.

Quant à T. Rodrigue, il nie également les faits. Il ignorait que les agrégats de granite qu'il achetait avaient été pris frauduleusement par O. Noufou. Mais pourquoi avoir payé les chargements de granite à raison de 210 000 francs le chargement tout en sachant bien que habituellement vous les achetiez à 325 000 francs auprès de la société? S'étonne le procureur.

De plus, «vous n'avez pas versé la somme de l'achat à la comptabilité de la SONAF mais sur le compte orange money personnel de O. Noufou, et vous lui avez même remis en mains propres une partie de la somme, 600 000 francs nuitamment». Demande toujours le procureur à T. Rodrigue.

«Pour ce qui est du prix, j'avais déjà payé un chargement similaire à raison de 220 000 francs avec le petit frère du Directeur général de la SONAF donc je n'y voyais pas de problème. Et j'ai versé l'argent sur le compte orange money de O. Noufou parce que c'était avec lui que j'avais pris directement les agrégats de granite». Rétorque T. Rodrigue.

« je sais que c'était la mauvaise voie mais le patron me doit huit mois d'impayés»

Des propos qui ne convainquent pas du tout le procureur qui estime que T. Rodrigue savait pertinemment qu'il faisait du recel en payant ainsi les chargements de granite. Tous les deux sont donc condamnables. Il requiert ainsi à l'encontre de O. Noufou qui en quelques mois de travail, puisqu'il a été embauché le 11 mai 2019 s'est illustré par un forfait aussi grave. 24 mois d'emprisonnement ferme et une amende de 500 000 francs avec sursis, telle est la réquisition du parquet à son égard. Pour ce qui est de T. Rodrigue, le procureur souligne qu'il est incroyable qu'en dépit de 6 ans de partenariat, il ait pu faire cela à la SONAF. D'où il requiert 24 mois d'emprisonnement ferme et une amende de 2 millions de francs ferme pour T. Rodrigue.

La SONAF représentée par son conseiller juridique affirme par ailleurs ne pas se constituer en partie civile contre T. Rodrigue qui est leur partenaire de longue date, elle n'a pas de réclamation à faire . Ils ont même signé un protocole d'accord à cet effet. Mais en ce qui concerne, O. Noufou, la SONAF demande une amende de 500 000 francs et au titre de dommages et intérêts 1 500 000 francs.  

L'avocat de T. Rodrigue pour sa plaidoirie explique que le processus d'acquisition des agrégats de granite par son client ne justifie en rien qu'il en savait le caractère frauduleux. Cependant, dans le cas où le tribunal statuerait quand même que sa responsabilité est engagée. Il demande que cette responsabilité soit reversée au compte de la société à responsabilité limitée de T. Rodrigue au nom de qui il a agit.

O. Noufou pour son dernier mot à la barre demande la clémence du tribunal« je sais que c'était la mauvaise voie mais le patron me doit huit mois  de salaires impayés et j'ai été licencié il y a trois semaines. De plus j'ai déjà restitué l'argent chez les koglwéogo et je n'ai plus rien pour assurer les besoins de ma famille »

Le délibéré est prévu pour le 30 juin 2020.

Image illustrative

F.TAPSOBA

 

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

2 + 4 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications