Diplomatie-Coopération

Construire l'Interconnexion Énergétique Africaine pour la reprise économique et le développement durable à l'ère post-épidémique

Soumis par Redaction le sam 10/10/2020 - 20:53
kt

Discours d'ouverture de la 4e édition de la Semaine des Énergies et Énergies Renouvelables d'Afrique (SEERA)

Professeur CHENG Zhiqiang, Secrétaire général adjoint de l'Organisation de développement et de coopération pour l’interconnexion énergétique mondiale (GEIDCO)

 

Je suis très honoré d'être invité à la 4e édition de la Semaine des Énergies et Énergies Renouvelables d'Afrique tenue au Burkina Faso, qui me donne l'occasion de partager mes points de vue et d'échanger des idées avec des amis africains très lointains!

Tout abord, au nom de l’Organisation mondiale de développement et de coopération pour l’interconnexion énergétique (GEIDCO), je souhaite à la conférence tout le succès possible. Fondé en 2016 et siégé à Beijing en Chine, GEIDCO est une organisation internationale qui se consacre à la promotion du développement des énergies propres, à l'interconnexion des réseaux et à la satisfaction de la demande mondiale d'électricité d'une manière propre et écologique. Sous le thème « L'intégration régionale pour une transition énergétique réussie », cette Semaine des Énergies et Énergies Renouvelables d'Afrique explore la transition énergétique et le développement durable. À l'heure actuelle, l'épidémie de Covid-19 a eu un impact énorme sur l'économie mondiale, et les crises mondiales telles que le changement climatique, la pollution environnementale et le manque de ressources menacent sérieusement la survie et le développement de l'humanité, rendant la situation de plus en plus urgente et grave. L'accélération de la résolution de la crise et la promotion du développement durable sont devenues l'objectif et la tâche communs pour tous les pays du monde. Les pays du monde entier accélèrent la transition vers les énergies propres en prenant énergies propres comme une mesure efficace pour stimuler l'économie et rendre la reprise plus verte.

Mesdames et Messieurs:

Le 26 septembre 2015, le président chinois XI Jinping a proposé une initiative majeure pour construire l’Interconnexion Énergétique Mondiale (GEI) lors du Sommet des Nations Unies sur le développement durable, offrant une solution chinoise pour relever les défis mondiaux et promouvoir le développement durable de l’humanité et la transition énergétique dans le monde.

L'Interconnexion énergétique mondiale est un système énergétique moderne avec une production d'énergie propre, une large distribution et une électrification de la consommation. Il s’agit d’une plate-forme de base pour le développement, la transmission et l'utilisation massifs de l'énergie propre, constituant ainsi un vecteur important pour la transformation et la modernisation de l'énergie, la réduction des émissions et l'amélioration de l'efficacité. Plus précisément, le réseau intelligent en est la base, le réseau à ultra-haute tension la clé, et l'énergie propre l’essence. La construction de l'Interconnexion énergétique mondiale favorisera la substitution par l’énergie propre eu égard au développement d’énergie et la substitution par l'électricité eu égard à la consommation d'énergie. Elle augmentera le niveau d'électrification de l'ensemble de la société, et fera en sorte que les énergies fossiles retrouvent leurs propriétés de base et jouent un plus grand rôle en tant que matières premières industrielles.

L'Afrique est riche en ressources et possède un grand potentiel de développement, mais sa population et sa demande augmentent rapidement, et des problèmes tels que la pénurie d'énergie demeure aiguë. L'Interconnexion Énergétique Africaine est une composante importante de l'Interconnexion Énergétique Mondiale et une solution fondamentale pour parvenir à un développement durable en Afrique.

Premièrement, il faut accélérer la construction de l'Interconnexion Énergétique Africaine. L'Afrique ne possède que 3,4 % des réserves mondiales prouvées d'énergie fossile, et la quantité totale techniquement exploitable d'énergie hydraulique, solaire et éolienne s'élève à 734 térawatts-heure/an, soit 39 % du total mondial. Il s'ensuit que pour résoudre les problèmes énergétiques de l'Afrique, nous devons suivre la voie du développement propre, dont l'essentiel consiste à construire l’Interconnexion Énergétique Africaine, à accélérer le développement de bases d'énergie hydroélectrique, éolienne et solaire à grande échelle et de divers types de sources d'énergie distribuées, à renforcer la construction de réseaux électriques nationaux et d'interconnexions transcontinentales, et à créer une « autoroute de l'énergie » couvrant toute l'Afrique.

Deuxièmement, il faut accélérer la mise en œuvre du développement intégrant dans le même processus la production de l’électricité, l’exploitation des mines, la métallurgie, la fabrication et le commerce. Un financement adéquat est nécessaire pour construire  l’Interconnexion Énergétique Africaine. À ce propos, GEIDCO a étudié et proposé un nouveau mode de développement : le développement intégrant dans le même processus la production de l’électricité, l’exploitation des mines, la métallurgie, la fabrication et le commerce. Plus précisément, il s’agit d’intégrer les avantages en énergies propres et en ressources minérales de l’Afrique, construire une chaîne industrielle de développement synergique de l’électricité, de l’exploitation minière, de la métallurgie, de la fabrication et du commerce. De cette façion, il est possible d’assurer la construction et la production de mines, de bases métallurgiques, de différentes sortes de parcs industriels par une alimentation en électricité propre à la fois suffisante et économique. Par conséquent, le commerce d’exportation dominé par les produits primaires deviendra celui dominé par les produits à haute valeur ajoutée, formant donc un cercle vertueux :  investissement-développement-production-exportation-réinvestissement. Cela permet d’accroître l'ampleur, la qualité et l'efficacité du développement économique africain.

Troisièmement, il faut accélérer la création d'une plate-forme de coopération fondée sur le principe de consultations, de coopération et de bénéfice partagé. La construction de l'Interconnexion Énergétique Africaine et la mise en œuvre du développement intégrant « Électricité-Mine-Métallurgie-Fabrication-Commerce » nécessitent une coopération renforcée et une promotion conjointe de toutes les parties, y compris des pays, des institutions et des entreprises. GEIDCO et la République de Guinée ont lancé conjointement la création de l'Alliance d’Interconnexion Énergétique et développement durable de l’ Afrique. Actuellement, plus de 20 pays africains et plus de 100 entreprises au monde ont demandé la participation à l’Alliance. En profitant de cette conférence, nous souhaitons inviter tous les pays afriains à participer à l’Alliance et à l’établir ensemble. Dans le but de promouvoir la propreté, l'industrialisation, l'électrification et l'intégration de l'Afrique, l'Alliance établira une plateforme de coopération pour les gouvernements, les entreprises, les institutions financières et d'autres parties pour la coordination des politiques, l'intégration des ressources, le financement et la mise en œuvre de projets.

Le Burkina Faso est très riche en énergie propre et en ressources minérales et possède un grand potentiel de développement. La création de l'Interconnexion Énergétique Africaine encouragera vigoureusement le développement massif de l'énergie hydroélectrique, éolienne et solaire en Afrique. Cela fournira au Burkina Faso une électricité propre, économique et fiable, stimulera le développement de toute la chaîne industrielle, y compris l'extraction, la fusion, le traitement et la fabrication des minéraux. De cette façon, elle améliorera effectivement les moyens de subsistance des populations et augmentera l'ampleur et la qualité du développement économique. Grâce aux ressources durables et suffisantes, le Burkina Faso connaîtra une prospérité croissante. Nous souhaitons que, sous la direction d’Excellence Monsieur le Minitre de l’Énergie, le développement et l’approvisionnement des ressources puissent être optimisés, afin de contribuer au développement de l’économie et au bonheur du peuple du Burkina Faso. On espère que toutes les parties peuvent participer à la construction énergétique et au développement économique du Burkina Faso. De notre côté, nous souhaitons encourager nos membres à participer à la construction de l’Interconnexion Énergétique Africaine, se mettre en contact avec le Ministre de l’Énergie et des institutions concernées. Nous souhaitons que, grâce à la promotion et à l’aide de l’Ambassade de Chine au Burkina Faso et de l’Excellence Monsieur LI Jian, l’Ambassadeur de Chine, une voie de coopération efficace puisse être établie entre la Chine et le Burkina Faso, entre les entreprises énergétiques chinoises et le Burkina Faso. Cela présente une grande valeur à la coopération des deux pays et à leur développement économique, au développement durable du Burkina Faso voire de l'Afrique dans son ensemble.

En regardant vers l'avenir, GEIDCO est prêt à mettre à profit ses avantages professionnels et sa plateforme, à travailler avec le Burkina Faso et d'autres pays africains ainsi qu'avec la communauté internationale pour promouvoir le développement et l’interconnexion des énergies propres en Afrique, ainsi que la transformation et le développement durable des ressources énergétiques mondiales. Une fois de plus, je souhaite que la Semaine des Énergies et Énergies Renouvelables d'Afrique soit couronnée de succès. Nous vous souhaitons la bienvenue au siège de GEIDO, et sommes prêts à discuter ensemble de l’énergie propre et l’interconnexion électrique. Nous sommes également disposés à partager notre concept et notre technologie de l’Interconnexion Énergétique Mondiale pour construire une communauté humaine avec un avenir pacifique, prospère et heureux.

Je vous souhaite également à tous une bonne santé et le meilleur! Nous attendons avec impatience la fin de l'épidémie grâce à nos efforts conjoints. Nous nous réunirons dès que possible pour discuter de nos plans de coopération et des développements futurs, afin de contribuer au développement du Burkina Faso voire du monde.

Je vous remercie !

 

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

4 + 13 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications