Diplomatie-Coopération

Diaspora: le ministre délégué Maxime Koné établit le contact avec la communauté burkinabè vivant en Côte d'Ivoire.

Soumis par Redaction le dim 02/05/2021 - 09:36
gdxd

Le samedi 1er mai n'a pas été chômé pour le ministre délégué chargé de l'Intégration africaine et des Burkinabè de l'extérieur et sa délégation qui séjournent en Côte d'Ivoire depuis quelques jours. Maxime Koné a eu une rencontre de prise de contact et d'échanges avec la communauté burkinabè vivant en Côte d'Ivoire. Il était entouré de l'ambassadeur du Burkina Faso en Côte d'Ivoire, des Consuls généraux du Burkina Faso à Abidjan, Bouaké et Soubré, ainsi que de collaborateurs du département en charge de l'intégration africaine et des Burkinabè de l'extérieur venus l'accompagner.

A l'entame des échanges, l'ambassadeur a fait une brève présentation sur le parcours du nouveau ministre avant que celui-ci décline les raisons de l'entrevue. Prenant la parole à son tour, Maxime Koné a indiqué que ce rendez-vous avec la diaspora burkinabè de Côte d'Ivoire se voulait non seulement une prise de contact avec elle, mais également une tribune d'échanges sur ses préoccupations et les conditions de vie dans son pays d'accueil.

Il a donné les nouvelles du Burkina Faso, notamment la situation sécuritaire marquée par des attaques terroristes. Mais, il a rassuré que les efforts des Forces de défense et de sécurité ont réduit les cas d'attaque sur l'ensemble du territoire. Le ministre délégué a également fait savoir à ses interlocuteurs que la diaspora figure en bonne place dans le programme présidentiel et attend beaucoup de sa contribution pour l'édification du Burkina Faso. Il a annoncé quelques actions en sa faveur. Il s'agit notamment de la création du Haut Conseil des Burkinabè de l'extérieur, ma réflexion pour la mise en place d'un Fonds d'investissement de la Diaspora, l'écriture en cours de la stratégie nationale de la diaspora, etc. Maxime Koné a expliqué que le succès des différentes actions requiert l'adhésion de tous.

S'exprimant à leurs tour, les compatriotes ont salué la démarche du ministre délégué venu à leur rencontre avant d'égrainer leurs préoccupations qui se résument aux tracasseries liées à la fermeture des frontières du fait de la COVID19, les lenteurs dans la délivrance des cartes d'identité consulaires, des problèmes liés à l'obtention de certains documents d'état civil dans les consulats.

A ces différentes préoccupations, Maxime Koné et ses collaborateurs ainsi que la représentation diplomatique ont apporté des éléments de réponse à la satisfaction des participants. Au regard de l'importance de la communauté burkinabè en Côte d'Ivoire, le ministre délégué a indiqué qui entend revenir pour d'autres échanges plus approfondis avec les différents consulats généraux dans leurs juridictions respectives.

Cette cérémonie de prise de contact et d'échanges a été, par ailleurs, mise à profit pour décerner des médailles à des récipiendaires décorés dans le cadre la commémoration de la fête de l'indépendance du Burkina Faso. Au nombre de sept, ces récipiendaires ont été décoré dans l'ordre de l'étalon et dans l'ordre du mérite burkinabè.

Sercom

 

 

 

 

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

8 + 5 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications