La CEDEAO mène une mission technique au Burkina Faso sur la transition vers la démocratie constitutionnelle

Soumis par Redaction le ven 18/11/2022 - 07:35
ômk

Lors de la 61ème session de l'Autorité de la CEDEAO tenue le 3 juillet 2022 à Accra, l'Autorité a accueilli avec satisfaction la proposition faite par les autorités de transition du Burkina Faso sur la nécessité de mettre en place un mécanisme commun de suivi et d'évaluation pour soutenir la transition tion processus.

À cette fin, les autorités de transition ont proposé un projet de mémorandum d'accord entre la CEDEAO et le gouvernement du Burkina Faso en tant que document cadre pour la mise en place du mécanisme de suivi et d'évaluation. La CEDEAO a procédé à l'élaboration d'un projet de mandat en tant qu'addendum au Mécanisme destiné à guider l'opérationnalisation du Mécanisme de suivi et d'évaluation du processus de transition.

Dans ce contexte, l'Amb. Abdel-Fatau Musah, commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité, a dirigé une équipe technique au Burkina Faso du 10 au 12 novembre 2022 pour tenir des consultations avec les autorités de la transition afin de finaliser le mémorandum d'entente et le TO Rs avant la prochaine séance du Conseil des médias et de sécurité (MSC). L'équipe technique comprenait un représentant de l'UNOWAS, l'un des partenaires de la CEDEAO qui appuie le processus de transition au Burkina F

A l'issue des séances de travail technique tenues le 11 novembre au ministère des affaires étrangères entre les experts techniques de la CEDEAO et du Burkina Faso, il a été convenu que les autorités burkinabè intégreront les modifications apportées à t il deux documents. Ceux-ci seront envoyés au médiateur de la CEDEAO pour approbation et soumission ultérieure à la CEDEAo pour finalisation et signature.

Lors de réunions séparées, l'Amb. Abdel-Fatau Musah a rencontré le ministre des affaires étrangères et de la coopération et le Premier ministre de la transition. Ils ont appelé la CEDEAO à apporter un soutien concret au gouvernement de transition, en particulier dans la mobilisation des ressources, pour faire face à la situation sécuritaire et humanitaire insoluble.

Amb. Abdel-Fatau Musah l'a assuré du ferme engagement de la CEDEAO à accompagner le Burkina Faso dans le processus de transition conduisant à un retour à l'ordre constitutionnel conformément aux protocoles de la CEDEO. Il a réitéré sa volonté de la CEDEAO de soutenir, en collaboration avec les partenaires concernés, les efforts du Burkina Faso pour lutter contre le terrorisme et améliorer la situation humanitaire dans le pays.

La CEDEAO

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

6 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications