Coopération Burkina- Royaume d'Arabie Saoudite: signature d'un mémorandum d'entente sur la suspension du paiement d'une...

Soumis par Redaction le lun 25/07/2022 - 07:46
ztrtj

Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Prospective, Dr Seglaro Abel SOME et le Président Exécutif du Fonds saoudien pour le développement (FSD), SEM Sultan Abdultahman AL-MARSHAD ont signé ce 24 juillet 2022 à Riyadh, au Royaume d’Arabie Saoudite, un mémorandum d’entente pour la suspension du paiement de la dette contractée par le Burkina Faso auprès du Fonds saoudien de Développement, entre 2020 et 2021.

Cette suspension vise à permettre au gouvernement du Burkina Faso, au regard du double contexte sécuritaire et sanitaire difficile, de dégager un espace budgétaire pour financer les secteurs sociaux et la relance économique.

Peu avant cette signature, le ministre Seglaro Abel SOME et son hôte ont eu une séance de travail, au cours de laquelle les deux parties ont salué la qualité de la coopération entre le Burkina Faso et Royaume d’Arabie Saoudite.

Les deux délégations ont passé en revue le portefeuille actif des projets et programmes financés par le Fonds Saoudien de développement, estimé à

64 milliards de F CFA.

Le portefeuille des projets financés par le FSD comprend : le projet de construction et d’équipement du Centre hospitalier régional(CHR) de Manga phase I avec en perspective la transformation du CHR en Centre hospitalier régional universitaire, le projet de construction de l’aéroport de Donsin « lot 2A » , le projet de construction et de bitumage de la route nationale n°23 Ouahigouya-Djibo , le projet de construction et de bitumage de la Route Nationale n°10 Tougan-Ouahigouya, le programme saoudien de forages dans les zones à faible taux d’accès à l’eau potable et le projet d’aménagement de 2000 ha de périmètres irrigués à SONO-KOURI dans la Commune de SONO.

Pour faciliter la bonne exécution de ces projets, les deux parties ont défini ensemble, les actions urgentes à entreprendre et les mécanismes à développer pour une mise en œuvre diligente desdits projets.

La partie saoudienne s'est engagée à faire un plaidoyer auprès des autres partenaires arabes, en vue de trouver une solution aux difficultés rencontrées dans le cadre du co-financement.

Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Prospective a fait un exposé sur la situation politique actuelle du Burkina Faso et les initiatives développées par les nouvelles autorités pour renforcer la résilience du pays, dans ce contexte sécuritaire, sanitaire et humanitaire difficile.

Seglaro Abel SOME a également présenté à son hôte, les priorités définies dans le Plan d’action de la transition à savoir : lutter contre le terrorisme et restaurer l’intégrité du territoire ,répondre à la crise humanitaire à travers la mise en œuvre de projets d’aide d’urgence, refonder l’État et améliorer la gouvernance, œuvrer à la réconciliation nationale et la cohésion sociale.

Il a par ailleurs sollicité l’accompagnement du FSD pour le financement du plan d’urgence de la transition, en cours de finalisation et dont la mise en œuvre se fera sur 12 mois.

Sur cette question, le Fonds saoudien pour le développement a donné son accord pour le réaménagement du portefeuille actuel,afin de permettre au Gouvernement burknabè d’affecter une partie des ressources à certaines priorités.

Le ministre Seglaro Abel SOME a par ailleurs réaffirmé la disponibilité de notre pays à accueillir, une mission de supervision des projets et programmes financés par le Fonds Saoudien de Développement.

A la suite de cette entrevue entre le ministre

Seglaro Abel SOME et le Président Exécutif du Fonds saoudien pour le développement, SEM Sultan Abdultahman AL-MARSHAD,les

experts des deux délégations ont poursuivi les échanges pour applanir les difficultés qui entravent la bonne exécution des projets sur le terrain. Des engagements forts ont été pris pour lever certains obstacles administratifs dans les meilleurs délais afin de permettre la poursuite des chantiers sur le terrain, au grand bonheur des futurs bénéficiaires des infrastructures.

𝐃𝐂𝐑𝐏/ 𝐌𝐄𝐅𝐏

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

14 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications