Assises régionales sur l'éducation : l'ouverture effective dans la région du Centre

Soumis par Redaction le mer 13/10/2021 - 16:07
ipouiyu

Les assises régionales de l'éducation nationale se sont ouvertes dans la région du Centre, le mercredi 13 octobre 2021 à Ouagadougou sous la présidence du gouverneur du Centre, Sibiri de Issa Ouédraogo. Lancées parallèlement dans toutes les autres régions du Burkina, les acteurs du monde éducatif durant trois jours vont se pencher sur les enjeux et les défis du système éducatif burkinabè et formuler des recommandations pour les assises nationales prévues en novembre prochain.

Acteurs du monde éducatif, syndicats, autorités administratives, coutumières et religieuses ont trois jours, du 13 au 15 octobre pour se pencher sur les tares qui minent le système éducatif burkinabè actuel, et dégager les solutions idoines à entreprendre pour l'améliorer. Et le top départ de ces consultations régionales a été donnée dans la matinée de ce 13 octobre à Ouagadougou par le gouverneur de la région du Centre, Sibiri de Issa Ouédraogo.

hjiuo

«Notre système éducatif est en crise, une crise de pertinence, une crise de performance; malgré les différentes qu'il a connues depuis notre accession à l'indépendance. La crise est devenue structurelle et les symptômes les plus patents sont entre autres, une inadéquation entre les offres formations et les besoins de l’emploi, la  difficulté pour l'État de mobiliser des ressources conséquentes pour investir dans l'éducation», a affirmé le gouverneur du Centre à l'ouverture des assises régionales.

A cela, dit-il, s'ajoute les insuffisances sur le plan pédagogique, administratif et financier; les difficulté à satisfaire les revendications sociales des travailleurs de l'éducation. Sans occulter, l'incivisme et la violence en milieu scolaire, la menace sécuritaire et la survenue de la pandémie à coronavirus qui compromettent le développement d’une éducation de qualité.

Pour la région du Centre en termes de spécificités, les questions de violence, de consommation des stupéfiants peuvent être évoquées

Mais le diagnostic posé, il faut maintenant trouver les remèdes, indique à cet effet, Sibiri de Issa Ouédraogo qui relève que le conseil des ministres a ainsi autoriser en sa séance du 31 mars, le ministère de l'Education nationale, à organiser des assises nationales de l'éducation comme «solution concertée de sortie de crise».

D'où, ces consultations régionales en prélude aux assises nationales prévues 18 au 20 novembre 2021 pour prendre en compte les attentes, les aspirations et surtout les spécificités de chaque région. De façon spécifique, il s'agira pour les participants de s'approprier les enjeux et les défis de la tenue des assises nationales, de formuler une feuille de route et des recommandations qui seront reversés au comité technique de rédaction pour enrichir le document de base sur l'éducation nationale.

En outre, ces concertations régionales contribuent à mieux préparer les acteurs à pleinement prendre part aux prochaines assises nationales. Ils sont plus de 250 acteurs composés des différentes sensibilités du pays participer à ces assises régionales de l'éducation dans la région du Centre.

o7ukj

Aussi, selon le directeur régional de l'enseignement post-primaire et secondaire du Centre,  Abdoulaye Ilboudo, même si toutes les régions ont sensiblement les mêmes réalités en matière d'éducation, pour la région du Centre en termes de spécificités, les questions de violence, de consommation des stupéfiants peuvent être largement évoquées au cours de ces assises régionales du Centre.

Samiratou OUEDRAOGO-Zoodomail

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

4 + 9 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications