Éducation

Burkina Faso : 1 455 établissements scolaires fermés à cause de l’insécurité

moij

Près de 1 455 établissements scolaires sont restés fermés dans plusieurs localités du Burkina Faso, au mois d’octobre 2019, à cause de l’insécurité, a appris l’AIB mercredi.

«D’une dizaine d’écoles primaires fermées en 2017 dans la province du Soum au Sahel, la situation s’est dégradée et s’est étendue progressivement (à d’autres régions, ndlr) pour atteindre en octobre 2019, près de 1455 établissements du préscolaire, post-primaire et du secondaire», a indiqué le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales (MENAPLN) Stanislas Ouaro.

M. Ouaro a précisé que 202 595 élèves et 6 276 enseignants des régions de la Boucle du Mouhoun, du Centre-Nord, du Centre-Est, de l’Est, du Nord et du Sahel sont touchés par cette fermeture.

62 écoles sont occupées par des déplacés internes, a-t-il ajouté.

Le ministre cité mercredi par le quotidien public Sidwaya, s’exprimait le 28 octobre 2019, lors du 2e conseil de cabinet élargi du MENAPLN.

La fermeture des établissements fait suite à l’escalade des attaques terroristes au Burkina Faso depuis janvier 2016.

Néanmoins, le gouvernement burkinabè a réussi l’organisation d’examens spéciaux pour des élèves impactés par la fermeture.

«1670 élèves ont pris part aux examens spéciaux du 03 au 16 septembre dans les régions du sahel, de l’Est, du Nord, et du Centre-Nord» pour un coût de 503 millions de FCFA, a soutenu Stanislas Ouaro.

Agence d’Information du Burkina

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

14 + 5 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
sni long

Les trois dernières publications