Durée de la Transition : des partis politiques mettent la pression sur les dirigeants pour le respect de l’échéance de février 2022

Soumis par Redaction le mar 27/07/2021 - 15:48
iukj

Dans une déclaration commune dont aBamako.com livre le contenu ci-dessous, des partis politiques exigent un chronogramme précis de la gestion de la transition malienne en vue de s’assurer du respect des échéances prévues de février 2022 pour la fin de la période d’exception.

Nous, soussignés responsables de partis politiques, regroupements de partis politiques du Mali ;
- Considérant les situations sécuritaire, socio-politique, sanitaire et économique complexes et sensibles de notre pays ;
- Désireux d’accompagner utilement la transition politique encours jusqu’à son terme convenu dans la Charte librement consentie par le Peuple à la suite des concertations nationales de septembre 2020 ;
- Nous fondant sur la Charte de la transition ;
- Considérant les engagements pris par les autorités de la transition devant l’opinion nationale et la communauté internationale ;
Lançons un appel solennel au peuple malien, aux autorités de la transition et à l’ensemble des partenaires du Mali à l’effet de s’engager pour la réussite de la transition.
A ce titre, nous :
1. Réitérons notre disponibilité à participer à toutes les initiatives de la transition pour asseoir une grande inclusivité dans la conduite des affaires publiques ;
2. Soutenons les initiatives visant à instaurer et renforcer la cohésion sociale, la stabilité et la sécurité du pays ;
3. Estimons que la sortie durable de crise de notre pays suppose la conduite d’actions qui ne peut être toutes envisagées pendant la seule période de la transition ;
4. Sommes de ce fait convaincus que le prochain pouvoir, issu des élections générales de fin de transition, devra impérativement travailler dans un esprit de rassemblement et d’inclusivité et conduire de profondes réformes ;
5. Affirmons sans ambiguïté notre attachement au respect scrupuleux de la période de la transition et donc de la date retenue pour les prochaines élections générales (Présidentielles et législatives), à savoir le 27 février 2022 ;
6. Demandons aux autorités de la transition de confirmer leur engagement à respecter ces échéances par la publication d’un chronogramme détaillé de tâches allant dans ce sens et par l’abandon de tout projet susceptible de mettre en cause ce délai ;
7. Demandons à l’ensemble du peuple malien et à tous nos partenaires bilatéraux et multilatéraux de nous accompagner pour une transition réussie ;
8. Décidons de mettre en place un mécanisme de suivi de la présente déclaration.

Fait à Bamako le lundi 26 juillet 2021

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

8 + 3 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications