Résolution de la crise au Mali : Claude David Convisser, homme d’affaires et avocat américain résidant au Mali, invite les autorités maliennes à négocier avec Iyad et Kouffa

Soumis par Redaction le ven 17/06/2022 - 23:23
KLJ.U

L’homme d’affaires et avocat américain résidant au Mali, Claude David Convisser, était face à la presse, le 14 juin 2022, à la Maison de la Presse (Bamako) pour inviter les autorités maliennes à négocier avec Iyad Ag Ghali et Ahmadou Kouffa pour une paix définitive au Mali. Au cours de cette conférence de presse, il a indiqué que cette guerre au Mali ne pourrait être gagnée uniquement par les armes. « Une alternative serait que le gouvernement malien autorise des négociations avec la Jama’a Nusrat ul-Islam wa al_Muslimin’ (JNIM), l’organisation terroriste d’Iyad Ag Ghali et Ahmadou Kouffa. Les Français ne sont plus là pour bloquer de telles initiatives », a souligné Claude David Convisser. Par ailleurs, il a mis l’accent sur le renouvellement annoncé du mandat de la MINUSMA.



Au cours de cette conférence de presse, le conférencier Claude David Convisser a appelé les Maliens à soutenir le gouvernement de transition du Président Assimi GOÏTA dans le maintien de la souveraineté malienne. « Le gouvernement malien a eu le grand courage et la clairvoyance d’accepter le retrait des troupes françaises, puis de mettre fin à un traité de défense déséquilibré. Cela a satisfait une condition préalable majeure posée par le chef terroriste Iyad Ag Ghali pour négocier la paix », a-t-il dit. A ses dires, le rapport du secrétaire général sur le Mali publié le 2 juin 2022, conclut que la Force armée malienne, après 10 ans de guerre, contrôle moins le pays qu’il y a 3 mois face à la menace terroriste. Selon Claude David, le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, propose, dans son rapport trimestriel, que l’Union africaine ajoute des troupes en vertu d’une nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l’ONU invoquant pour la première fois le chapitre 7 de la Charte des Nations unies. Claude David Convisser a fait remarquer que le fait que plus d’Africains tuent plus d’Africains sur le territoire malien peut satisfaire l’objectif de certaines puissances occidentales de diviser les Africains les uns contre les autres et de maintenir le Mali dans la pauvreté. « Une alternative serait que le gouvernement malien autorise des négociations avec la Jama’a Nusrat ul-Islam wa al_Muslimin’ (JNIM), l’organisation terroriste d’Iyad Ag Ghali et Ahmadou Kouffa. “Les Français ne sont plus là pour bloquer de telles initiatives », a déclaré Claude David Convisser. Pour cela, il propose ses services de médiateur pour la résolution de la crise malienne. Selon lui, cette guerre au Mali ne pourrait être gagnée uniquement par les armes. « Si le gouvernement le permet, nous pourrions avoir un cessez-le-feu unilatéral du JNIM, un premier pas vers la paix, dans quelques semaines. Le gouvernement et le peuple malien n’ont rien à perdre dans cette démarche », a-t-il dit. Enfin, l’Américain Claude David Convisser a exprimé « sa grande foi dans le fait que la culture africaine, qui valorise avant tout le respect d’autrui, peut conduire à un cessez-le-feu durable et à la paix au Mali et dans les pays voisins, si nous avons la chance d’en parler sans qu’une guerre plus importante se profile. Si un accord de paix était conclu, cela signifierait peut-être même la fin de toute nécessité d’occupation de la MINUSMA à l’avenir. »


Le Républicain

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

12 + 4 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications