Le Café

CDP : un volcan couvert de neige ...

Soumis par Redaction le dim 17/02/2019 - 21:36
compao

L’annonce de la candidature de l’ancien Premier ministre Kadré Désiré Ouédraogo à la présidentielle de 2020 n’augure pas de lendemains d’unité au sein de l’ex parti au pouvoir le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP).

Que va faire le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) pour rallier toute la famille CDP à sa cause ? Eddie Komboigo se pose certainement des questions après le rassemblement à Bobo Dioulasso le 16 février dernier pour la candidature de l’ancien Premier ministre Kadré Désiré Ouédraogo. Lui qui se verrait bien soutenu par l’ensemble du CDP au prochain scrutin présidentiel. Avant la tenue de l’activité, l’ex parti au pouvoir a voulu être clair. Le parti de l’ancien président du Faso Blaise Compaoré a indiqué dans un communiqué que le rassemblement sous l’instigation de l’Initiative pour la candidature de Kadré Desiré Ouédraogo n’est pas une activité du parti. Une façon d’appeler les militants à se démarquer. La réalité est que le mouvement autour de la candidature de l’ancien vice-gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) est porté par des anonymes mais aussi des militants du CDP. Certains sont mêmes dans le bureau politique tout comme dans le bureau exécutif de l’ex parti présidentiel. Pour l’activité de Bobo Dioulasso, l’ancien président de la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a saisi l’occasion pour répondre à l’appel de ses partisans. Ces derniers à travers diverses activités depuis quelques temps appelaient à sa candidature à la magistrature suprême du pays.

En acceptant de dire oui, sa réponse est lourde de conséquence pour le parti de l’épi et de la daba. Les lendemains seront orageux au CDP. Une fracture semble se dessiner. De fortes têtes du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) telles que Salia Sanou ancien maire de Bobo Dioulasso, Boureima Badini ancien ministre de la Justice sont des soutiens de celui qui est appelé KDO. Les temps ont changé au CDP. Qu’un militant soutenu par d’autres, affiche clairement et publiquement ses intentions présidentielles. Le CDP sous Blaise Compaoré qui était fou pour lorgner la présidence selon la formule d’un ancien cacique du parti de l’épi et de la daba ? Pour l’instant les choses se fissurent. Il y a d’un côté, le président du CDP Eddie Komboigo qui tisse sa toile et qui se verrait bien candidat de la deuxième force politique du Burkina après l’Union pour le progrès et le changement (UPC) de Zéphirin Diabré. Une candidature du président du parti que d’aucuns à l’image de Mahamadi Koanda membre du bureau exécutif ne veulent entendre. De l’autre, la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo soutenus par d’autres militants du CDP. De chaudes empoignades en perspective. La reconquête du pouvoir d’Etat perdu lors de l’insurrection populaire d’octobre 2014 ne sera pas un long fleuve tranquille. Il faudra d’abord taire les querelles internes. L’annonce de la candidature de Kadré Desiré Ouédraogo n’augure pas une sérénité et une camaraderie saine pour faire face aux batailles électorales futures dans l’unité.Le monde politique vous observe .

Zoodyinga

Commentaires

Soumis par KABORE NOAGA (non vérifié) le mar 19/02/2019 - 07:25

Permalien

Le MPP est fini. Il est incapable de gouverner, d'assurer la sécurité des personnes et des biens des Burkinabè et d'apporter un bien être et le développement. La force du CDP réside dans sa raison d'être c'est à dire, servir le peuple au nom de la sociale démocratie. Il y a des querelles de positionnement dans le CDP comme dans beaucoup de partis politiques mais on arrive à unir tous les militants et cadres du parti à la dernière minute pour faire face aux enjeux. Bon entendeur salut

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

1 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

sni long

Les trois dernières publications