Opinions

De Salmossi à Mansila

nouy8

Le vendredi soir du 12 octobre 2019, dernier fut un vendredi noir dans le village de Salmossi, commune de Markoye (Province de l’Oudalan dans la Région du Sahel). En effet, une quinzaine de fidèles ont perdu la vie à la mosquée, dans une attaque terroriste. En ce même jour de vendredi saint, à Mansila dans le Yagha, des hommes armés ont fait irruption à la grande mosquée puis procéder à des dégradations d’édifices religieux et de biens. Le lendemain samedi, au petit matin à Samboulga dans le Lorum (Région du Nord), une mosquée était visée par une autre attaque terroriste qui a fait 4 morts. Nous sommes accablés par la tristesse devant cette scène de crimes odieux et ignominieux, d’ouvrir le feu volontairement sur des paisibles citoyens à la mosquée. Le massacre dans ces lieux de culte, nous enseignent que les terroristes sont loin d’être des représentants de l’Islam. Celui qui pratique réellement la religion musulmane ne saurait être un terroriste.

Ce qui s’est passé à Salmossi semble être des représailles face à un refus du village de collaborer avec les terroristes. Cette tuerie, dans cette zone d’insécurité, ressemble beaucoup plus à un piège tendu pour créer un conflit intercommunautaire. Ne cédons pas au souhait de ces malfaiteurs de voir notre cohésion sociale s’effriter, eux qui cherchent à mieux se faufiler entre les mailles.

L’affront de Salmossi est une invitation pressante à tout burkinabè à ne pas rester le front courbé, à dresser son front pour poser des actions avec courage et détermination pour la libération de notre pays. Nul ne choisit les épreuves de sa vie, néanmoins, nous pouvons choisir la façon dont nous allons essayer de les vivre.

Ag Ibrahim Mohamed

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

4 + 7 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
sni long

Les trois dernières publications