Opinions

Le burkinabè entre fatalisme, croyance religieuse et incivisme

UJFG

Décidemment comme ils ont le dos large, le destin et le bon dieu ! deux instances que le bbè n’hésite pas à invoquer face à des situations difficilement acceptables ; et de pousser des exclamations du genre « c’est la volonté de dieu ! »; « c’est le destin » « qd dieu dit qui peut dire le contraire ? », en fait des faciles justifications ou de maladroites tentatives de cacher des actes d’incivisme notoire sinon de délinquance avérée ! Des exemples, vous en voulez ? eh bien en voilà ! dans le domaine de la circulation pouvez- vous seulement compter le nombre d’innocents passants envoyés dans l’au -delà par d’inconscients ou de criminels conducteurs ayant refusé de s’arrêter à un feu rouge ? justification : la fin de son séjour ici- bas était arrivé ! autre exemple : certains conducteurs de cars de transport en commun prennent le volant complètement fatigués à moins qu’ils ne soient déjà saouls ou sous l’effet d’on ne sait quels comprimés ; et les voilà qui roulent à tombeau ouvert, jusqu’ à la terrible collision dont le bilan comporte, hélas parfois, des pertes en vies humaines. De façon péremptoire l’on décrète: » c’était le destin ! » ; moi je dis : bonnes gens que viennent faire le seigneur et le destin dans ces situations marquées notoirement du sceau de l’incivisme pour ne pas dire carrément de la délinquance ?autre lieu autre exemple : dans le domaine de la santé en cette période de paludisme, combien sont-ils les parents qui trainent à la maison avec leur enfant malade, s’essayant d’abord à l’automédication avant de finir par déboucher en désespoir de cause, aux urgences de l’hôpital avec le pauvre enfant déjà évanoui. trop tard ! justification : « c’était écrit ! « Autre exemple tjs dans le mm domaine : tout en rendant d’abord hommage à tous les agents de santé qui, tous les jours font des pieds et des mains pour assurer notre santé et, dieu merci, ils st les plus nombreux , comment ne pas cepdt évoquer ces cas de personnes dormant de leur sommeil éternel dans le froid silence de nos cimetières en raison de défaillances de certains éléments du corps médical ? parfois des cas d’incompétence, parfois des cas de négligences ou des fuites de responsabilité ; des situations débouchant évidemment sur l’irréparable. Invariable réaction des parents éplorés : c’est la volonté divine ! Question : ne serait- il pas temps que le bbè se réveille et arrête de tout justifier par la fatalité et le bon dieu et qu’il commence à prendre l’habitude de convoquer les responsables de ses malheurs en justice ? non pas dans le souci de se faire dédommager à coups de millions ; non pas pour que l’intéressé s’il est déclaré coupable soit pendu haut et court mais dans l’objectif d’éviter la survenue de pareils malheurs à l’avenir ; parce c’est j’en suis certain : le chauffeur qui a provoqué des morts par accidents et qui passe devant le juge sera désormais plus prudent au volant et son patron qui aura déboursé des dizaines voire des centaines de millions pour dédommager des ayants droits sera plus regardant sur le recrutement de ses chauffeurs ; j’en suis tout aussi sûr : l’agent de santé qui a eu à s’expliquer dans un procès fera plus attention à l’avenir et le responsable de sa clinique qui frôle le fermeture en raison de fortes sommes d’argent décaissées en dédommagement de clients mécontents sera plus rigoureux dans la gestion de ses agents. sans compter les leçons que le grand public pourra tirer du déroulement de ces procès qui auront une portée pédagogique incontestable. Mais question: Est- ce que le citoyen burkinabè lamda a suffisamment confiance en sa justice pour procéder de la sorte? je le concède : rien n’est moins sûr ! mais ça c’était un autre débat. Tout comme je concède également qu’un changement de mentalité, dc de réflexe des bbè face au malheur, ce n’est surement pas, hélas, demain la veille.

Bernard KABORE

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

6 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
sni long

Les trois dernières publications