Procès affaire charbon fin : la nécessité de commettre un expert indépendant pour lever définitivement les points d'ombres !

23w

Le 14 janvier 2020, l'audience dans l'affaire dite charbon fin s'est poursuivie au tribunal de grande instance de Ouagadougou. Cette audience marque le 4eme acte du procès de cette affaire emblématique qui continue de faire couler beaucoup d'encre et de salive au sein de l'opinion. Chose normale dans un pays comme le Burkina Faso qui se veut alerte sur les questions de bonnes gouvernances.

Le mouvement des patriotes pour cohésion nationale (MPCN) tient d'emblée à saluer la tenue de ce procès qui marque une avancée fondamentale à la manifestation de la vérité et la justice.

Les premières audiences de ce procès ont laissé voir de chauds débats entre les différentes parties surtout sur la question du rapport d'expertise ayant constitué la base des accusations du procureur. En effet, les différentes parties engagées dans ce procès  reste divisées sur la scientificité de ce rapport d'expertise.

La dernière audience du mardi 14 janvier 2020 n'a pas pu totalement résoudre cette question. Mieux, les avocats de la défense souhaite la commission d'un expert indépendant afin de departager définitivement les parties.

Le paquet ne fait pas d'objection à cette requête de la défense. Cependant, le ministère public souhaite que le tribunal désigne un magistrat pour suivre les experts, aussi que les experts désignés soient des nationaux.

D'autres points de cette nouvelle expertise souhaitée ont été évoqués par la défense et le paquet.

Quant aux avocats de la partie civile (État Burkinabè, RENLAC), ils ont rejeté la demande de contre-expertise. Ils la jugent inopportune.

Le tribunal une fois de plus s'est retiré le mardi 14 janvier 2020 pour statuer sur la demande de nomination d'experts. Le délibéré de cette requête est annoncé pour le 11 février 2020.

Le mouvement des patriotes pour la cohésion nationale est très attaché à la manifestation de la vérité dans ce procès. Le MPCN marque son intérêt pour une seconde expertise acceptée par le tribunal dont le travail pourra définitivement permettre la manifestation de la vérité dans ce procès emblématique du charbon fin. Il ne s'agit aucunement d'un acharnement à l'encontre des accusés, mais de mettre en branle tous les mécanismes pour un procès équitable.

Pour notre part, le MPCN continuera à suivre le déroulement de ce procès, et se réservera le droit de toujours donner à l'opinion sa lecture des débats au tribunal.

 

<< Tous unis, nous déplaceront des montagnes >>.

 

 

Pour le Mouvement des Patriotes pour Cohésion Nationale

 

Christophe Ouedraogo

(Porte Parole)

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

4 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.