Centre-sud : incinération de 88950 oeufs et de 1010 poulets impropres à la consommation

Soumis par Redaction le ven 10/06/2022 - 08:30
TUUU

La direction régionale en charge des Ressources animales et halieutiques du Centre-sud, en collaboration avec le commissariat de police de Nobéré, a saisi et détruit, le jeudi 9 juin 2022, 88950 œufs et 1010 poulets surgelés en provenance du Ghana.

L’opération de la saisie des 88950 œufs s’est déroulée dans la nuit du mardi au mercredi, autour de 02 heures, au cours d’un contrôle de routine d’un mini-bus communément appelé ‘’Dina’ », sur la route nationale n°5, par la police de Nobéré (province du Zoundwéogo).

La prise du lot des 1010 poulets surgelés a été aussi l’œuvre des unités de ladite police, a indiqué le directeur régional en charge des Ressources animales et halieutiques du Centre-sud, Jean Simporé.

La saisie, a-t-il dit, est intervenue à la suite d’un accident mortel perpétré par le conducteur du chargement, qui s’est enfui après son forfait, en abandonnant sa charge.

En procédant à la destruction des œufs et des poulets, ce jeudi, Jean Simporé a expliqué que les deux contrevenants ont enfreint à la loi portant règlementation de la police zoosanitaire au Burkina Faso qui interdit l’importation des poulets et des produits aviaires, sans autorisation préalable.

«En plus de manquer des documents conformes, les œufs étaient visiblement impropres à la consommation, de même que les poulets parce qu’il s’agit généralement de volailles en fin de ponte, bourrées d’hormones et de vitamines et leur viande est souvent conservée avec des produits toxiques pour l’organisme», a expliqué M. Simporé.

Outre la question de l’hygiène sanitaire, il a souligné que la répression menée contre l’importation des poulets et autres produits aviaires vise à protéger la production avicole interne, qui constitue une ressource importante pour nombre de Burkinabè.

Tout en saluant, la bonne collaboration et la vigilance des forces de sécurité de Nobéré qui ont appréhendé les fautifs, le directeur régional en charge des Ressources animales et halieutiques a invité les populations à prêter attention à la qualité des produits qu’elles consomment.

En rappel, la route nationale n°5 reliant Ouagadougou aux villes septentrionales du Ghana en passant par Pô est fréquemment empruntée par des trafiquants de produits aviaires.

Les opérations de saisie sont également régulières sur cet axe routier.

AIB

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

14 + 5 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications