Santé

Contribution d'un groupe de juristes des promotions 2000 à 2005 de l’Université Ouaga2 pour lutter contre la propagation du coronavirus au Burkina Faso.

lpoiiug

Vu l'évolution de la pandémie au Burkina Faso, conscient que la situation liée à cette pandémie du coronavirus est inquiétante voire très préoccupante, un groupe de juristes de différentes promotions de 2000 à 2005 réuni autour d’un forum WhatsApp, veut bien apporter sa modeste contribution pour stopper la propagation du coronavirus. Après des échanges sur sa plateforme, le groupe a retenu qu’il est urgent d'adopter des mesures efficaces selon notre contexte national. Pour ce faire, le forum a relevé d’emblée la nécessité qui s’impose de rationaliser l'exercice du pouvoir réglementaire en décrétant l’état d’urgence et l'état d'alerte sanitaire avec des mesures de restrictions (capitaliser et raffiner celles existantes). A cet effet, le groupe propose ce qui suit:

 

  1. Le renforcement de la coordination au plus haut sommet de l’Etat, de la gestion de la crise et des réponses à la problématique de la pandémie;
  2. La préservation des principes essentiels de l'État de droit en cette période de crise et l’encouragement des différents acteurs à la sensibilisation;
  3. Le confinement et la mise en quarantaine s’il y a lieu des grandes villes ou des foyers actifs de coronavirus en vue de briser la chaîne de contamination;
  4. La possibilité d'organiser un confinement total et général ou zonal de la population pendant un (01) mois en fonction de la structuration de l'Etat;
  5. La nécessité d'intensifier la sensibilisation des populations pour l'observation des bonnes pratiques en impliquant les chefs coutumiers  religieux et les leaders d’opinion dans la sensibilisation des populations locales;
  6. La réduction des activités non-essentielles en vue de réduire les mouvements des populations;
  7. L'encouragement des travailleurs au télétravail suivi d’une réduction des coûts de connexion mais de haut débit et l'organisation des équipes de rotation;
  8. L'amélioration de la prise en charge médicale tout en explorant la piste des tradipraticiens;
  9. La pulvérisation aux heures de couvre-feu, de toutes les villes ou des foyers identifiés en vue de les désinfecter;
  10. La possibilité de mettre à la disposition des populations des masques hygiéniques et du gel hydro alcoolique à un coût social;
  11. L'accompagnement et la distribution d'eau potable dans les quartiers pertinents selon le programme de l'ONEA;
  12. L'aménagement du transport interurbain en concertation avec les compagnies de transports;
  13. L'allègement des charges locatives des boutiques, des marchés et yaars ainsi que la décharge de la TVA sur certains produits;
  14. La réduction ou la prise en charge des factures d’eau et d’électricité par le Trésor public;
  15. L’amélioration de l’accès au Centre de veille et d’alerte contre le Coronavirus.

 

En tout état de cause, l’Etat devrait prévoir des mesures d’accompagnement étudiées suivant des critères socio-professionnels déterminés.  

 

Dieu bénisse et protège le Burkina Faso !

 

Le Rapporteur.

  Fait à Ouaga, le 25 Mars 2020

 

 

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Commentaires

Soumis par ROUAMBA (non vérifié) le Jeu 26/03/2020 - 18:18

Permalien

Je suis surpris que le groupe d'éminents juristes soit muet sur la nécessité d'apaiser la fronde sociale en mettant une pause sur les réformes à polémiques, afin de réunir tous les fils et filles de ce pays autour de cette préoccupation majeure. Ailleurs, des gouvernements l'ont fait. Pourquoi ne pas copier ces bons exemples ?

Soumis par ROUAMBA (non vérifié) le Jeu 26/03/2020 - 18:24

Permalien

Il faut ajouter la nécessité d'apaiser la fronde sociale en différant les réformes polémiques, notamment la question de l'IUTS, afin de rassembler tous les fils et filles du pays autour de cette préoccupation majeure

Soumis par ROUAMBA (non vérifié) le Jeu 26/03/2020 - 18:24

Permalien

Il faut ajouter la nécessité d'apaiser la fronde sociale en différant les réformes polémiques, notamment la question de l'IUTS, afin de rassembler tous les fils et filles du pays autour de cette préoccupation majeure

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

2 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications