Le CMA Paul VI devient Hôpital Paul VI : Histoire et Perspectives

CMSA

Le Pape Paul VI a soutenu le projet du Cardinal Paul ZOUNGRANA qui était d’initier un centre de santé pour exercer de façon concrète la charité chrétienne en étant témoin du Christ en acte et en vérité auprès des malades, notamment ceux de conditions sociales modestes. Ainsi est né ce centre qui était établi à la périphérie de la ville, et placé sous le patronage du désormais Saint Paul VI.

Ouvert le 06 mai1985 sur autorisation du Ministère de la santé, le centre médical Paul VI, aujourd’hui Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) Paul VI, comptait  un seul bâtiment et un personnel composé de11 travailleurs dont un médecin. Il y avait comme services : un dispensaire, un laboratoire rudimentaire et un petit dépôt de médicaments.

Il faut souligner que de la première équipe des 11 personnes, 02 sont toujours en service à Paul VI.

34 ans après, l’œuvre à but non lucratif a grandi certes, mais demeure encore en pleine croissance. 410 travailleurs, toutes catégories confondues, y travaillent avec abnégation, pour la santé des populations de l’aire du district sanitaire de Sig-Noghin dont le CMA Paul VI est l’hôpital de référence pour les CSPS, cliniques et cabinets privés de soins dudit district.

Le 10 Janvier 2019, le CMA Paul VI a été érigé en Hôpital Paul VI.

 

La répartition des 30 ans en 3 tranches de 10 ans, permet d’observer l’évolution des services comme suit :

  • De 1985 à 1995

En plus du dispensaire, du laboratoire et du petit dépôt pharmaceutique, il y a eu l’ouverture des services ci-après :

  • L’échographie en 1986
  • Le centre de santé maternelle et infantile (SMI) et le centre de récupération et d’éducation nutritionnel (CREN) en 1989
  • La maternité en 1990
  • La radiologie (la 3è à être ouverte à Ouagadougou) en 1991
  • Le centre de rééducation fonctionnelle  (CRF) en 1991
  • Le service d’appareillage orthopédique en 1995.

 

  • De 1995 à 2005

 Nous avons :

  • L’odontostomatologie en 1999
  • L’ORL et le bloc opératoire en 2000

 

  • De 2005 à 2019

C’est le temps de la restructuration du CMA avec la redynamisation des services. Il y a eu l’ouverture:

  • Le service de médecine (urgences médicales avec hospitalisation des adultes en février 2009, consultation externe)
  • La pédiatrie en juillet 2010
  • Le service d’hygiène et de sécurité au travail en  novembre 2013
  • L’unité de psychiatrie et le service social en février 2015.
  • Unité d’ophtalmologie en 2015
  • Service de consultations spécialisées
  • Servie de l’action sociale en 2014
  • Service de l’état civil

Parmi les projets envisagés, il peut être noté 

  • Construction d’un nouveau  bloc opératoire
  • construction de salles d’hospitalisation
  • L’acquisition d’un scanner
  • L’ouverture d’une unité de néonatologie
  • La construction d’une morgue qui respire la vie
  • Construction de parkings et d’infrastructures marchandes à la devanture de l’établissement.

Tous ces projets conjugués avec des ressources humaines compétentes contribueront à accroître la qualité de l’offre de soins et à faire de Paul VI un Hôpital de référence.

 

Abbé Damien SANDWIDI

Directeur de l’Hôpital Paul VI

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Commentaires

Soumis par Abdoul Aziz (non vérifié) le ven 08/05/2020 - 17:49

Permalien

Bsr par cette note j'aimerais remercier tout le personnel du cma qui ne ménage aucun effort pour porter secours et assistance aux malades. Néanmoins certaines personnes intervenant sont d'humeur peu aimable, leur façon de traiter les patients ainsi que les accompagnants reste à désirer, cela semble du manque de déontologie et de professionnalisme. Crier sur un malade ou sur un accompagnant ne fais que décourager le malade. J'ai été victime de ce genre de traitement. Mon père ayant été admise au urgence est inconscient, l'infirmière lui place un sérum mais le sérum s'arrête car le patient ne se tient au pas tranquille, j'ai voulu la demander de changer de main pour placer la perfusion là je pourrais attraper la main jusqu'à ce que la perfusion se termine. << tu veux me montrer mon travail ? faut prendre tu va placer toi même c'est vous autres là qu'on veut pas ici>>rétorqua l'infirmière. Céla m'a beaucoup touché, les malades ainsi que les accompagnants ont besoin d'être traité avec considération. Cordialement

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

1 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.