Gestion des conflits : le Médiateur du Faso recueille les orientations du gouvernement

Soumis par Redaction le dim 22/01/2023 - 22:15
srtg

Le Médiateur du Faso, Madame Sanou/Touré Fatimata, a rendu une visite de courtoisie au Premier ministre, Me Apollinaire Joachimson KYELEM de TAMBELA, le 19 janvier 2023. La responsable de cet organe de médiation a saisi l’occasion pour recueillir les orientations du chef de gouvernement sur le programme d’activités 2023 de son institution.

Le médiateur du Faso est un organe très sollicité, surtout ces dernières années par les citoyens. En 2022, plusieurs centaines de dossiers ont été traités et des activités en rapport avec la cohésion sociale et les conflits communautaires ont été menées. Pour l’année 2023, les ambitions de l’institution sont encore énormes.

« Nous avons fait le point de nos activités de l’année 2022 au Premier ministre en termes de médiation et de l’implication de notre institution dans de nombreux conflits communautaires. C’est aussi l’occasion pour nous de prendre ses orientations, dans le sens d’améliorer la cohésion sociale », a indiqué Madame Sanou. Elle a aussi informé le Premier ministre que son institution a permis de désamorcer d’énormes conflits, grâce à la médiation, sans passer par la voie judiciaire. Ce qui est de l’avis de madame le médiateur, très positif pour la paix et la cohésion sociale.

Des dossiers sont toujours en traitement dans les bureaux de son institution dont les plus significatifs sont des dossiers de médiation qui concernent les enseignants du primaire, les médecins, la Mairie de Ouagadougou et les marchands de bétail, dans le cadre de l’aménagement de la nouvelle gare construite à Ouaga Inter, à en croire madame Sanou.

Le Premier ministre a salué la démarche du Médiateur du Faso qui lui a permis d’avoir une meilleure lisibilité des actions que mène cette institution. Il a souhaité que l’institution s’autosaisisse dans de nombreuses situations conflictuelles, comme c’est le cas à l’ONATEL et au ministère de l’énergie, entre autres.

Le Premier ministre a aussi souligné que l’institution manque de visibilité et c’est à eux, de travailler pour leur meilleure visibilité. « Pour amener les gens vers le médiateur, il faut que les gens sachent au préalable qui est le médiateur », a fait remarquer le chef du gouvernement. Il a aussi suggéré une meilleure décentralisation du Médiateur du Faso, afin de permettre aux citoyens de faire le choix entre la médiation et la voie judiciaire, pour résoudre les conflits.

Le Premier ministre à l’issue des échanges, a encouragé le Médiateur du Faso et sa délégation. Il les a invités à s’impliquer davantage dans la lutte contre le terrorisme et éventuellement les cas de conflits sur les sites des personnes déplacées internes, afin de restaurer la cohésion sociale dans notre pays.

DCRP/Primature

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

Ajouter un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

8 + 12 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Les trois dernières publications