Société

Ouagadougou : déçue par ses notes, elle s’immole

Soumis par Redaction le mar 21/05/2019 - 18:03
deui

De découvertes macabres ont plongé certains habitants de certains quartiers de la ville de Ouagadougou sous le choc ces derniers jours. Une femme découverte pendue et une élève qui s’immole par le feu. Voilà en quoi certains faits macabres que des citoyens de la capitale ont pu constater cette semaine.

En début de semaine, votre journal en ligne, Zoodomail.com a été alerté d’un fait macabre à Ouagadougou(ph illustrative). Une femme a été retrouvée pendue dans un quartier de la ville de Ouagadougou, dont nous tairons volontairement le nom. Pendant que nous cherchions à comprendre les tenants et les aboutissants de cette affaire, nous avons été alertés d’un autre fait triste. Une élève dans un établissement d’enseignement secondaire de la ville s’est donné la mort par immolation. Selon les témoignages, l’infortunée s’est donné la mort après s’être aspergée de l’essence avant de se mettre le feu. Pourquoi un acte aussi extrême ? Des informations que Zoodomail a reçu, il ressort que l’infortunée, au regard des notes qu’elle a eu pour cette fin d’année, n’a pas digérer le fait de redoubler sa classe et a préféré de se donner la mort. Ces faits, une fois de plus, nous interpellent pour que nous soyons beaucoup plus à l’écoute de nos proches. Pour les parents d’élèves, il est plus qu’important en cette fin d’année scolaire de suivre la scolarité de nos enfants, les assister et les encourager surtout pour ceux qui sont en classes d’examen afin d’éviter d’éventuelle drame, quand on sait que beaucoup d’élèves se retrouvent sans repères ni de soutien.

Zoodomail.com

Commentaires

Soumis par Cianette (non vérifié) le mer 22/05/2019 - 11:29

Permalien

Bonjour !
Je suis très touchée de l'immolation de cette jeune fille. Le redoublement d'une classe est TOUJOURS difficile à accepté.
Malheureusement le système n'a jamais compris qu'il faut arrêter cette manière de procéder. Elle pouvait passer en classe supérieure continuer une année et la diriger autrement et l'encadrer vers une filîère qui conviendrait à son niveau scolaire. Je suis profondément touchée
de son geste. Ça à été la profondeur de sa souffrance. J'en appelle aux parents, même si un enfant à des problèmes scolaires il faut toujours les aidés et surtout les encouragés dans le sens qu'ils y parviendront à s'en sortir et les faire comprendre que l'avenir les attends.
Qu'ils réussiront. ☹?

Soumis par Kôrô Yamyélé (non vérifié) le Jeu 23/05/2019 - 10:08

Permalien

- Oui ! Certains établissements surtout privés sont à la base des malheurs des élèves et pour cause :

1/- On y note mal les élèves et ceux qui sont bien notés ont juste la moyenne ou légèrement au-dessus. Ensuite on ne met pas les appréciations sur les bulletins et on ne les signe pas dans l'immédiat pour remettre aux parents. La raison est du type MAFIA car il s'agit là de développer une astuce pour la rétention des élèves dans ledit établissement. Personnellement j'en ai été victime ! Et je le dis ! On a tout fait pour que mon petit gagne 9,56 de moyenne annuelle suite à de nombreuses rétentions de notes sur ses devoirs et même sur la moyenne du 2ème trimestre parce qu'ils ont subodorisé que je voulais faire changer d'établissement à mon petit. A la fin un monsieur qui est proche du surveillant de me dit : ''Toi-même tu vois ? Si tu veux enlever ton petit de l'établissement ils vont mettre une mauvaise appréciation sur le bulletin et avec en plus cette note en dessous de 10, un autre établissement ne voudra pas le prendre. Donc mieux vaut le laisser là-bas et payer sa scolarité pour qu'il passe en classe supérieure car ailleurs il ne pourra pas aller en 4ème''. Voilà les montages et stratagèmes que tissent certains établissements privés pour faire la rétention des élèves. C'est la faute du Ministère qui ne contrôle rien !

2/- Ces mêmes faux établissements aux personnels inconscients incitent les parents à prendre des professeurs répétiteurs pour leurs enfants à la maison et et les obligents à inscrire les enfants aux cours de vacance dans leur établissement contre payement de sommes au surveillant. Ceci participent même de l'incionscience des enseignants dans ces établissements qui ne sont pas tenus à la culture du résultat. Comment se fait-il que moi, parent d'élève, je paye une scolarité chère et on m'incite encore à embaucher un professeur répétiteur, d'où encore une 2ème scolarité à payer sans oublier le cours de vacance auxquel je suis obligé indirectement !?

Vlolà ce à quoi se livre ces bandes d'établissements malfrats pleins à Ouaga et notamment dans certaines zones comme Saaba ! Je le dis haut et fort !!

Par Kôrô Yamyélé

Ajouter un commentaire

Vérifions que vous n'êtes pas un robot

7 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Pour vos commentaires, éviter, tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée .

sni long

Les trois dernières publications